Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2010

test monster hunter tri sur wii

Monster Hunter est extrêmement populaire au Japon. Recadrons, c'est un jeu de chasse aux monstres se situant entre action et jeu de rôle. Sur terre ou dans l'eau, en plein désert ou en forêt profonde, vous serez amené à coopérer et pourchasser moult créatures pour en venir à bout. Bien sûr, pour cela il faudra bien être équipé car chaque espèce est différente et on ne pourra pas toutes les appréhender de la même manière.

 

  • Scénario

Avant de commencer à trucider du méchant, il faudra créer son propre avatar et se familiariser un minimum avec les commandes. Une fois cette étape obligatoire passée, on assiste à une réunion entre habitants. On commence dans le Village Moga, point obligatoire où l'on prépare ses quêtes. Très peu fréquenté au début du jeu suite à de récentes catastrophes naturelles et l'arrivée des monstres, le coin se rempli au fur et à mesure de nos actions héroïques. Quand on remplit les objectifs, quoi. S'introduiront également de nouvelles possibilités de commerce, de manufacture et bien d'autres activités. Votre personnage sera alors choisi par les habitants pour aller chasser le Lagiacrus, un méchant dragon pas beau et très puissant qui rackette souvent les pauvres pêcheurs.

Au bout de quelques heures, un importun personnage mais néanmoins très utile nous apportera son aide. Répondant au doux nom de "Cha-Cha", je dois dire qu'il m'a rapidement saoulé. Ces propos niais et ses danses y sont pour quelque chose. Des choix pas très bisounours pourront être pris dans le jeu et à l'encontre de ce personnage aussi. Je vous laisse deviner mais une fois que vous devrez agir, ne le ratez pas... Bref, le scénario (si on peut l'appeler comme ça) n'est pas le plus important dans un ce Monster Hunter et ce n'est pas du tout pénalisant. L'aventure deviendra vraiment intéressante au bout de quelques heures de jeux.

 monster.JPG

  • Jouabilité

Je préfère le dire maintenant, pour les allergiques de la Wiimote et son Nunchuk, Monster Hunter Tri est compatible avec le pad classique. D'ailleurs une manette classique pro est fournie avec deux des trois versions du jeu et se révèle être un modèle d'ergonomie. Pour ma part, j'ai préféré la jouabilité à la Wiimote. Bien que dans les deux cas certaines mécaniques pourrissent un peu l'action notamment en plein combat : lorsque vous souhaitez vous soigner donc utiliser un item, le personnage range son arme et une animation se déclenche. Alors, c'est parti d'une bonne intention certes, mais un ennemi peut facilement vous attaquer à ce moment-là.

Contrairement à un jeu de rôle classique, on ne gagne pas d'expérience dans le jeu. Plus on terrassera d'ennemis, plus notre maitrise du combat augmente et s'offre à nous l'obligation la possibilité de booster nos armes et aptitudes (eau, glace, feu et foudre). Il est important de bien s'équiper car les créatures, au fil de l'aventure, seront assurément plus puissantes. Pour cela, il est impératif d'acheter ou de fabriquer armes et munitions pour espérer être à la hauteur. Votre inventaire peut contenir des minerais et matériaux que l'on récupère on fouinant les zones ou les ossements de monstres. Ces derniers, combinés à d'autres objets, donneront des équipements spéciaux. Ici encore, plusieurs choix s'offre à vous avec les armures scindées en deux catégories : artilleurs et épéistes. Chaque matériel possède des caractéristiques différentes et le tout offre une immense possibilité de personnalisation. Tête, bras, corps, jambes et ceintures peuvent être équipés.

Pour en finir avec la jouabilité, je dois aussi vous parler des mouvements. Très rigides et imprécis, il faudra du temps avant de totalement maîtriser les commandes du jeu. Aborder les villageois, attaquer au corps à corps, gérer la caméra... tout cela s'avère légèrement confus.

13:01 | Lien permanent