Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/07/2017

Avis sur Army of Two : The 40th Day

 

Je trouve qu’il est difficile de savoir si c’est parce qu’on n’aime pas un style de jeu qu’on est nul dans ce style ou bien le contraire. Toujours est-il que depuis ma première tentative au début des années 90 sur des jeux comme Doom ou Wolfenstein 3D, je sais que je ne suis réellement pas un fan de jeu de tir à la première ou à la troisième personne. Cela dit, afin de voir si mon jugement et mon niveau pouvaient changer avec une manette de PS3 entre les mains, je me suis proposé pour faire la critique de Army of Two : The 40th Day d’Electronic Arts Montréal.

 

army.JPG

Gameplay d'Army of Two : The 40th day

Comme son nom l’indique et comme c’était le cas dans le jeu original, Army of Two : The 40th Day est un jeu basé sur deux personnages différents du nom de Salem et Rios. La simplicité est vraiment le maître mot dans ce jeu. Le concept, d’abord, où vous êtes deux gars lourdement armés qui font équipe. L’histoire, ensuite, où pour une raison inconnue la ville de Shanghai est la cible d’une attaque terroriste très bien rendue dans la séquence cinématique du début et qui vous fait rapidement comprendre que la finesse n’a pas sa place ici. Enfin, la simplicité dans le but du jeu: sortir vivants des quartiers de Shanghai qui explosent et qui sont infestés d’ennemis dont leur seul but semble de vous faire regretter d’être là ! Ne vous attendez pas à des rebondissements incroyables, à des surprises transcendantes, vous n’aurez rien de tout cela. Par contre, si vous voulez avoir des explosions, des tirs fournis, des pièges, des corps qui tombent, là aucun risque d’être déçu, vous allez en avoir à ne plus savoir où donner de la tête. Demo du game play : https://www.youtube.com/watch?v=VjNYwu_bUIk

 

A deux tout est mieux ? Je l’espérais en tout cas, en me disant qu’avec un bon coéquipier j’allais probablement pouvoir avancer dans ce scénario très léger. Malheureusement, l’intelligence artificielle est à peine meilleure que moi et je l’ai dit en introduction, je suis très mauvais. Donc, il m’a fallu m’y prendre à plusieurs reprises pour passer des niveaux qui, pour un joueur normal, doivent être de la rigolade. Évidemment, j’aurais pu essayer de jouer en mode coopératif sur internet, car soyons honnête, jouer à deux humains est le but premier de ce titre, mais je n’ai pas osé exposer ma nullité à une personne capable de m’insulter de vive voix. J’ai donc préféré souffrir en mode solo, plutôt que mourir de honte en multijoueur. Peu importe le rôle que j’ai essayé de prendre: celui du gars qui attire l’attention des ennemis pendant que son partenaire les contourne ou bien celui plus effacé qui prend l’ennemi à revers, j’ai eu du mal à venir à bout de l’opposition.

 

Animations

Malgré cela, j’ai quand même eu le temps d’apprécier certains aspects du jeu. Par exemple à certains moments vous allez devoir prendre des décisions qui vont jouer sur la moralité de vos personnages. Par exemple est-ce que vous tuerez celui qui vous aide au début, ou encore quelle sera votre réaction en face d’un animal dangereux, mais en voie d’extinction dans la cage où se trouvent un bon nombre de nouvelles armes. Selon votre choix, une scène animée à la manière d’une bande dessinée se met en route et vous expose les résultats de votre décision. La réalisation de cette animation est très bien faite, mais pour être 100% honnête, cela n’apporte pas énormément à l’histoire. Si vous prenez trop souvent la décision qui baisse votre moralité, ne vous inquiétez pas, il y a le long des cartes des passages où vous devrez délivrer des otages. Cela vous permettra de vous racheter si vous arrivez à combiner vos actions à celles de votre partenaire afin de tuer les ravisseurs avant qu’ils ne commettent l’irréparable !

 

 Comme je l’expliquais très souvent, dans la carte sur laquelle vous jouez, vous allez pouvoir vous séparer de votre partenaire afin que l’un de vous fasse diversion et l’autre tue tranquillement ceux qui se concentrent sur le premier. C’est important alors de bien choisir votre arsenal, car si vous devez attirer l’attention, autant prendre une arme qui va vous aider à le faire, sinon au premier coup de feu de votre partenaire il va devenir le pôle d’attraction principal. C’est là qu’intervient le système de gestion de vos armes. Plus vous avez d’argent et plus vous avancez dans l’histoire, plus vous avez d’armes différentes à votre disposition : même principe que dans les MMO et le gold farming pour Wow . De plus, chacune d’elles peuvent être modifiées afin de devenir plus ou moins précises, mortelles ou tout simplement attirantes pour vos ennemis. Ainsi, vous pourrez ajouter un silencieux sur un fusil, mettre une poignée pour en avoir un meilleur contrôle ou encore le peindre de couleur chatoyante pour attirer les regards ! Afin de connaître à tout moment l’attention qui est portée à vous ou votre partenaire vous avez en haut de l’écran un indicateur précis qui dit si vous ou lui êtes la cible de toute la concentration !

 à suivre...

 

15:21 | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.