Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeu Fifa Ultimate team

  • test du jeu PES 10 - fin

    Comme chaque FIFA et PES se disputent le marchés des gamers de simulations foot : après avoir été leader dans les années 2000 Pro Evolution Soccer à été rattrapé puis largement dépassé par FIFA d'EA sport (fifa 14, fifa 16, fifa 18). FIFA dévelopant même une véritable économie des "crédits fifa" que l'on peut acheter ou vendre sur le marché des enchères, dans et hors du jeu : voir les revendeurs de crédits fut 19 et qui ont aussi fait le succès populaire du jeu.

    Et alors que FIFA 19 et PES 19 vont sortir dans 1 mois , voici un retour sur PES 10

    PES 10 : le gameplay

    Dans la même optique de rationaliser le jeu au détriment de la fluidité et de la vitesse, la physique a été alourdie. Les ballons semblent peser des tonnes, ils rebondissent sur les tibias et les poings des gardiens comme si ces derniers étaient de vulgaires bumpers. Globalement, le jeu dégage un manque de fluidité ahurissant, surtout en raison des changements de direction laborieux et de la précision très aléatoire des passes. Du coup, les vieilles ritournelles reviennent au galop. Le système de jeu visant à délaisser le milieu de terrain pour mieux se focaliser sur les contre-attaques et les offensives sur les ailes est toujours aussi efficace. Passes en retrait, tirs enroulés aux petits filets opposés, les astuces antédiluviennes fonctionnent toujours. Ce qui fait le sel d’une simulation de foot est donc aux abonnés absents. Aucune surprise, aucune palme à l’originalité. PES a cherché à se rapprocher de la réalité, il n’a en fait jamais été aussi peu réaliste.

    PES10-2.JPG

    Licences PES 2010 Cartes sur table


    Pourtant, Konami a multiplié les stratagèmes dans l’espoir de brider les stars du foot qui faisaient jusqu’alors office de bulldozers inarrêtables. A la manière de FIFA, le niveau global des joueurs diminue s’ils ne sont pas utilisés à leur poste de prédilection. Dans le même esprit, un système de cartes a remplacé les traditionnelles étoiles de compétence. Chaque joueur est doté d’aptitudes spéciales que l’on peut activer ou désactiver en cours de match. Dès lors que ces capacités sont mises en veille, les Messi, Thierry Henry ou Fernando Torres redeviennent des joueurs presque ordinaires. Cette bonne idée sur le papier souffre malheureusement d’un problème d’ergonomie incurable. Il faut en effet PES-2010 mettre le jeu en pause et tâtonner longuement dans les menus avant de pouvoir influer sur ces capacités. Inutile de dire que les parties en multijoueurs, essentiellement en ligne, vont vite devenir pénible si les joueurs passent leur temps à changer les aptitudes de leurs joueurs.

    PES - FIFA : Rien n’est perdu

    Au final et malgré la montagne de reproches que l’on peut lui adresser, Pro Evolution Soccer 2010 ne laisse pas une impression détestable. Le potentiel est là. Il réside dans ce moteur graphique en progrès mais encore à peaufiner. Dans ces animations stupéfiantes mais gangrenées par une latence ignoble et des scripts lents à la détente. Ou encore dans ce contenu toujours plus riche, fort de modes de jeu profonds et immersifs. C’est indéniable, PES s’est armé de bonne volonté. Et même si ce n’est pas suffisant pour nous combler cette année, la base s’est clairement solidifiée.

    L’année prochaine, il faudra confirmer, sous peine de voir l’écart avec FIFA se creuser de manière irrémédiable.

    Mode Deviens Une Légende :
    Comme l’an dernier, le mode Deviens une Légende permet d’incarner un joueur durant quinze saisons au plus haut niveau. Mais dès les premiers pas dans le monde professionnel, on se rend compte que les défauts observés il y a douze mois sont toujours d’actualité. On ne peut toujours pas incarner un défenseur. Le jeu n’évalue pas vos performances en temps réel comme c’est le cas dans FIFA. Et, plus embêtant encore, vos coéquipiers ont toutes les peines du monde à lire vos appels de balle ou à vous faire des passes dans des conditions optimales. Des défauts rageants qui nuisent clairement à ce mode de jeu pourtant prometteur sur le papier.



    CONCLUSION :

    15 sur 20. Une note qui sanctionne positivement les efforts consentis et négativement les défauts de gameplay qui persistent. Malgré de sérieux progrès, PES nous a encore déçu. Alors, est-ce que Pro Evolution Soccer 2010 peut supplanter FIFA cette année ? La réponse est non. Est-ce que la licence est tout de même sur la voie de la rédemption ? La réponse est oui, à condition que Konami travaille sur l'animation mais aussi la physique de balle

  • test du jeu PES 10

    En marge d’un excellent FIFA 10, PES 2010 débarque avec son lot présumé d’améliorations et de correctifs. Est-ce que cela sera suffisant pour renverser la tendance et réinstaller la licence de Konami sur le trône des simulations de foot ?

    PES10.JPG


    Il y a encore trois ans, PES était le jeu le plus populaire qui soit. Tous les voyants étaient au vert : un produit d’une qualité exceptionnelle, une concurrence à la ramasse, une PS2 fortement implantée dans les foyers. Le jeu était Pro-Evolution-Soccer mondialement connu, même au-delà des frontières habituelles du jeu vidéo. Pro Evolution Soccer était ce compromis parfait entre réalisme et virtuel. Il fédérait aussi bien les joueurs occasionnels que les fans avides de tournois, de compétitions et de victoires. Oui mais voilà. Trois ans plus tard, PES a perdu de sa superbe. Konami a mal digéré le passage à l’ère Haute Définition et peine à élaborer un moteur 3D qui tienne la route.

    Le gameplay, autrefois si fluide et réaliste, apparaît désormais comme saccadé et porté par une idéologie trop « arcade ». Pour ne rien arranger, FIFA a redressé la barre de manière spectaculaire, devenant en deux ans à peine, le leader incontesté et incontestable du football sur consoles : en 2019 c'est FIFA qui fait la course en tête alors que PES tente de combler son retour (voir le débat  fifa-pes)

    Mais cette année, PES pourrait bien rectifier le tir et recouvrer son lustre d’antan. C’est Seabass (producteur de la licence) lui-même qui l’a promis dès l’automne 2008. C’est donc avec impatience et enthousiasme que l’on a enfin pu décortiquer et analyser en profondeur ce Pro Evolution Soccer 2010.

    PES 10 Un nappage plus appétissant : les graphismes


    En surface, les changements annoncés par Seabass sautent aux yeux. L’habillage et l’interface ont été retravaillés de façon à rendre la navigation entre les menus plus claire que par le passé. Les commentaires en match ne sont plus assurés par Paganelli et Jeanpierre mais par le tandem du dimanche soir sur Canal+, à savoir Grégoire Margotton et Christophe Dugarry. Un duo certes moins exaspérant que le précédent mais dont les paroles manquent encore de variété et d’à-propos. Au niveau des modes de jeu, si PES 2010 n’offre rien d’inédit, il s’avère malgré tout plus cohérent que l’an dernier. Surtout en ce qui concerne la Ligue des Masters, beaucoup moins superficielle que ce à quoi elle nous a habituée. Pour notre plus grande joie, on peut désormais laisser des recruteurs se charger des transferts, choisir ses sponsors et disputer les compétitions européennes officielles.

    Enfin, la licence de Konami a incontestablement progressé du point de vue graphique. La modélisation des joueurs stars est impressionnante de réalisme, de la chevelure au grain de la peau en passant par la texture des maillots. En fonction des événements (un but, une faute, une expulsion, etc), les expressions des visages varient en temps réel pour un rendu franchement impressionnant. Et même si, visuellement parlant, le jeu n’est pas encore aussi fin qu’escompté, les progrès sont tels qu’on ne peut que les saluer.

    Probleme PES 10 : une Rigidité cadavérique


    Passons maintenant au cœur du sujet. Ces deux dernières années, c’est surtout le gameplay qui avait fini par décevoir l’ensemble de la communauté. Pour ce nouvel épisode, Konami a tenté de colmater la plupart des brèches Pro-Evolution-Soccer-2010 observées par les fans. A commencer par le déséquilibre entre l’attaque surpuissante et la défense gruyère. Afin de stopper les effusions de buts et les scores fleuves, les développeurs ont tout mis en œuvre pour compliquer la construction des attaques et le déclenchement des frappes. Un choix discutable qui amène à un résultat assez invraisemblable puisque l’inertie et la latence ont encore été amplifiées. Entre la pression d’une touche de la manette et la conséquence que cela entraîne dans le jeu, il se passe parfois plus d’une seconde.

    Tout simplement aberrant !

  • Avis de gamers sur FIFA 18 suite

    Bon alors ce nouveau Fifa...   gamers nous en parlent

    FIFA 18 : le jeu se répète

    Pour le moment, je suis moins euphorique que prévu. Par rapport à la démo de FIFA 18, j'ai presque un sentiment de régression. Sur la démo, je trouvais le jeu fluide, parfait. Là, un peu lent mais j'ai changé la vitesse (et oui on peut dorénavant changer la vitesse). J'suis passé de normal à rapide et j'ai bien plus apprécié. Faut dire aussi que je jouais avec Chelsea sur la démo et la avec mon équipe, l'As Roma. Alors c'est aussi p-e pour ça que mes joueurs courent moins vite. Je suis aussi passé de ma télé HD à ma vieille télé... donc en gros : ça aide pas.
     
    Mais dans l'ensemble, FUT 18 reste vraiment un très bon jeu de foot. Faut encore que je configure mon jeu parfaitement pour apprécier ce jeu à sa juste valeur. Bien sur j'utilise les sites de vente de credits fifa 18 pour mon équipe. Donc ne prenez pas trop en compte mon commentaire...
     
    Pour le jeu en ligne, j'ai fait une partie rapide et ça fonctionne vraiment bien. Ca me paraît plus abouti que le 08. Par contre, où est passé le Salon ? Il y a t-îl encore quelque chose qui y ressemble ou notre adversaire sera choisi toujours aléatoirement ? J'en doute mais j'ai pas trouvé pour le moment le chat...
     
    Pour les tactiques de fifa , j'ai pas vraiment touché parce que ça à l'air assez long. De ce côté là, j'ai tjrs trouvé PES plus simple et plus pratique.  
    Une autre question : le raccourci hors jeu a disparu ? Moi qui suis un adepte du hors jeu, je ne le trouve pas. Quelqu'un pourrait m'aider ?
     
    Un conseil donc, si vous avez aimé la vitesse de Fifa 18, alors ne touchez rien, ceux qui ont préféré la vitesse de jeu de la démo, allez mettre le jeu en mode rapide.

     

    fifa.JPG

    FIFA 18 : toujours le meilleur jeu de foot

    ils ont corrigé certains defauts chiants, comme les renvoi de corner par la defense, lors desquels tu ne pouvais pas choisir ton joueur......c'est la premiere chose que j'ai tenu a verifier
     
    sinon ca va plus vite, pas trop. En niveau pro (j'etais resté a ce niveau sur FIFA 18), ben il est possible de faire une pes a l'engagement (cad partir seul avec le ballon mettre un but). J'espere qu'en montant le niveau ca n'arrivera pas
     
    les frappes sont plus faciles a déclencher, car avant il fallait marteler le bouton pour etre sur que c'est pris en compte.
     
    de loin, graphiquement, c'est du fifa 18, les têtes des joueurs moyens ne ressemblent pas vraiment (Miguel de valence est blanc!!!) . Le mode edit est pauvre, ce sont les memes options que précédemment.
     
    Bon point en tout cas pour moi : possibilité de changer la langue des commentaires!!! je suis passé en portugais et ça j'adore
     
    en somme : ce fifa est excellent, surement le meilleur jeu de foot sorti a ce jour. Pas de révolution, mais des corrections de bugs qui changent tout pour ma part. Puis des gardiens tjrs aussi beaux a voir s'envoler. Là je crois que je vais pouvoir convertir pas mal de potes PESiens à ce jeu là !

     

     

  • Avis de gamers sur FIFA 18

    Voici quelques impressions de joueurs sur le jeu FIFA 18

    Un plaisir d'avoir des joueurs que tu peux contrôler totalement avec FIFA 18

    Selon Ced LE gamer : c'est clair, va falloir construire, parce que c'est vraiment pas simple de dribbler.  
    Le jeu me parait aussi plus lent en normal que sur la demo.
    J'ai essayé le jeu entierement en manuelle, et derrière entièrement en assisté, franchement c'est pas evident du tout. Je me suis sentis plusieurs fois con en loupant une passe alors que le joueur etait à 5 mètres de moi
    Je dirais bravo à celui qui gerera avec tout en manuel.
    Mais bon j'ai pris du plaisir en jouant en assiste (et même si c'est pas manuelle), faut se les créer les situations.
    En tout cas je dois admettre que j'ai galéré, passer de la manette xbox360 à la manette PS3 c'est pas simple
    Je me répète mais ce qui est cool (on le voyait déjà sur la démo de fifa 18 ) c'est qu'on puisse bien contrôler les joueurs : plus besoin de se brancher marché des transfert pour avoir les top joueurs qui savent tout faire ou d'acheter des crédits sur un site de crédits fifa , sur FIFA 18 tous les joueurs sont malléables. Ca prend toute son importance. Et puis quand il y a contacte, chaque joueur résiste plus ou moins selon son gabarit.


    fifa-18.JPGAu niveau des têtes ça ne change pas, faut avoir le bon timing. Les goals 2 de tens après un tir, c'est fini
    Pour ma part, j'aurais peut être la version 360 aujourd'hui, j'ai un peu du mal avec la manette de Sony. Et puis au niveau du live c'est moins fluide que sur 360. Vous avez aimé FIFA 17, vous adulerez FIFA 18
     
    En tout cas je suis pas le roi de la réussite...
    Pas mal de fois j'ai fais une quinzaine de frappes, et pas mal de fois c'est le mec en face qui fait 3 frappes qui gagne Sinon premier coup du foulard avec Ronaldo
    A un moment j'ai fait une tête (genre Wendel contre Paris), sauf que le goal adverse l'a arrêté. Y'a vraiment moyens de s'éclater en tout cas.

     

    FIFA 18 : on se rapproche beaucoup plus de FIFA 17 que d'Euro 2016 avec cette version finale.

    Selon le gamer Leolio : les joueurs sont plus lourds, se retournent moins vite, même les frappes semblent plus appuyées. Pour l'instant que du bonheur...
    J'ai fait une Cup en niveau international avec Arsenal, et les matchs étaient très rythmés. Almunia m'a sorti des parades assez hallucinantes  Me suis fait sortir au 3e tour par Newcastle, pourtant réduit à 10, mais j'ai vraiment kiffé. Une vraie attaque-défense sur ce match ! Je dominais à mort mais à chaque fois c'était en chaud en contre avec Duff et Owen.
     
    Pour la forme j'ai également fait un Strasbourg-Metz, avec un bon vieux 0-0

     

  • FIFA 18 - Preview fin

    Tant que les hommes auront des jambes, ils auront l'immense envie de taper dans une balle… C'est à se demander si c'est génétique. Du coup, le succès rencontré par la série FIFA est une évidence.

    Le crédit du jeu FIFA Ultimate Team 18

    Fifa est considéré comme étant le plus complet par la majorité des passionnés. Non seulement le joueur (vidéoludique) peut prendre part à un match en contrôlant un joueur (footballiste) à la fois, sur une partie en deux mi-temps, mais en plus, il peut gérer son équipe à la façon d'un président de club, les sorties en boîtes ringardes en moins.

    Pour le reste, tout y est. Il faut savoir jongler avec son budget comme un joueur sait jongler avec la balle, et lorsque ledit joueur jongle mal, il faut savoir être assez futé pour s'en débarrasser sans que ça ne coûte trop cher… l'idéal étant de se débarrasser d'un joueur en le vendant cher à un club concurrent ou sur le marché des crédits fifa très actif :  voici un site de crédits fut 18 et un autre pour les achats de crédits fifa 18 (bien sur il y en a d'autres mais ceux là sont dits "revendeurs de confiance" de crédits fifa 18).

     

    La série FIFA est sans doute l'un des plus gros marronniers que la presse vidéoludique n'a jamais eu

    demo.JPGJusqu'à présent, ce ne sont pas moins de 18 jeux estampillés FIFA qui ont déferlé sur les écrans de jeu, exploitant l'univers du football plus en profondeur que ne l'aurait fait la plus puissante des compagnies pétrolières sur un gisement. Depuis la simple gestion proposée lors du premier jeu de la série en 93, la saison de football de cette année 2018 se termine sur le FIFA 18 encore dans les circuits.

    Le cru 2018 était considéré comme étant l'un des plus aboutis en matière de gestions d'équipe, des joueurs, et des paramètres physiques qu'un match de football est capable de générer sur 90 minutes, qu'elles soient vraies ou fausses (entendez par là que par défaut, une mi-temps dans le jeu vidéo fait 6 minutes contre 45 dans la vraie vie).

    Actuellement sur  FIFA 18 d'Electronic Arts on dispose des dernières informations quant à la présence de tel ou tel joueur dans telle ou telle équipe, ou encore de quelle équipe a gagné tel championnat. Ce qui nous a été présenté mi-septembre avec la demo fifa 18, dont on en a tiré de fort belles impressions.

    l'aventure FIFA Ultimate Team continue, jusqu'à la prochaine coupe du monde en Russie où sortira surement un FIFA 18 spécial coupe du monde

  • FIFA 18 - Preview

    Alors que s'approche la fin de cette génération de consoles, la vie semble plutôt rose pour l'équipe FIFA. Une grande majorité considère qu'elle a ces dernières années surclassé la concurrence, pas seulement commercialement, mais aussi au niveau de la qualité, s'octroyant de ce fait un avantage appréciable.Idem sur le marché des transferts de joueurs où l'achat/vente de crédits fifa est une activité à temps plein pour nombre de gamers !

    Toutefois, la tentation de s'endormir sur ses lauriers est une menace aussi importante que ce que Konami va sortir la prochaine fois (PES 18)

    Test chez Ea Sport de FIFA 18

    La pression pour conserver une note de 90 durement gagnée dans le TOP des joueurs Fifa ultimate Team, qui est toujours l'obsession récurrente de Peter Moore d'EA, devrait suffire à évacuer cette tentation. Comme d'habitude, l'équipe de FIFA 18 a mis en avant de nouvelles fonctions changeant le jeu, quand j'ai pointé le museau dans l'antichambre du studio de Vancouver ce mois-ci.

    Capture.JPG

    Bien entendu, le département marketing ressasse chaque année le même discours, mais il existe quelques bonnes raisons à cette étape du développement de croire que FIFA améliorera encore son jeu avec son 18e opus. La préoccupation principale de cette année est illustrée par une petite phrase de José Mourinho que le producteur Nick Channon met en avant : « une des choses géniales dans le football est qu'il est imprévisible ».

    Le jeu a évolué au fil des années, ce que l'on a pu voir avec des progrès comme le Player Impact Engine de FIFA 17. il va maintenant encore plus loin grâce à ce que Channon décrit avec emphase comme « un des plus grands changements jamais apportés à FIFA» : le contrôle sur la première touche

    Dans FIFA 18, tout cela concerne la façon dont le joueur interagit avec le ballon quand il lui arrive. Au lieu de lui coller parfaitement au pied, il peut, par exemple, rebondir de façon erratique sur sa poitrine. En d'autres termes, sa maîtrise est imprévisible, mais cependant nullement aléatoire, car déterminée par le contexte et les statistiques du joueur. Ce qui va animer encore une fois le marché des transferts afin d'acquérir les meilleurs joueurs : la vente de crédits fifa 18 va encore bien se tenir...

    Impressions des créateurs du jeu sur FIFA 18

    « Cela rend FIFA 18 infiniment plus réaliste et l'impact est aussi énorme que positif », insiste Channon.« Simplement faire en sorte que la balle ne colle pas systématiquement au pied offre de nombreuses opportunités. »

    « Les joueurs gérés par l'intelligence artificielle réfléchissent plusieurs passes à l'avance, ils ne tiennent pas seulement compte de qui a la balle, mais aussi de qui pourra éventuellement l'avoir, et réussissent des dribbles - nous avons également voulu que tout le monde ait potentiellement l'impression de pouvoir devenir un héros ». Voilà quels sont les modifications majeures apportées au gameplay de base de FIFA.

    « Nous constatons que dans FIFA 18, vous pourrez marquer des buts que vous n'aviez jamais vus auparavant, parce que les joueurs sont dans des positions différentes », dit Channon, en admettant que « FIFA 17 était parfois un peu trop prévisible. »

    A suivre...

    note : Peter MOORE a quitté EA Sport ces derniers mois https://www.nextinpact.com/news/103476-peter-moore-quitte-electronic-arts-pour-presider-liverpool-fc.htm

  • FIFA 18 – À 25% de la fin…

    Ça y est, l’embargo vient de se terminer il y a une minute et on est déjà au garde à vous pour vous transmettre ses impressions sur la dernière bêta en date de FIFA 18.

    Comme nous vous l’avions annoncé la semaine dernière nous avons été conviés à prendre en main une version finie à 75% du très attendu FIFA 18.

    Le but de cet article n’est clairement pas de reprendre tout depuis le début mais de vous présenter les deux ou trois choses nouvelles et le feeling qu’on a eu manette en main. Les choses étant claires…

    Avancées de FIFA 18 : gameplay

    Il y en a eu du chemin depuis la bêta qu’on avait pu tester à Lyon. Même si plusieurs bugs sont encore dérangeants, notamment lorsque le joueur ne contrôle pas le ballon et le laisse filer, on a senti une vraie avancée dans le gameplay de fifa 18. Une avancée d’ailleurs assez difficile à retranscrire car notre session s’est relevée assez courte.

    fifa18gameplay.JPG

    Cependant, on a pu remarquer une avancée dans le domaine des frappes qui ont tendance à retomber plutôt qu’à s’envoler. Les passes, vu qu’on avait du mal à réceptionner, on n’a pas vraiment pu voir la différence.

    A part peut être sur les passes en hauteur qui nous ont paru moins tournantes et moins puissantes dans leur forme de base.

    Pas vraiment de news sur le gardien, il est réactif comme il faut sans pour autant être le mur infranchissable de FIFA World Cup. Par contre les duels entre joueurs ont été travaillés "pixels par pixels" semble t-il et ça se voit à l'écran ...

    FIFA 18 mode carrière

    Nous n’avons malheureusement pas eu la chance de pouvoir s’essayer au mode carrière. La présentation que nous avons eu mettait en avant les problèmes qui ont pourri le mode manager de FIFA 17 et les solutions apportées pour FIFA 18.

    On aura désormais le choix entre faire une carrière en ne dirigeant que le manager, en tant qu’entraineur/joueur comme il est possible dans FIFA 17 et aussi une carrière avec votre be a pro sur 15 ans.

    Depuis fifa 17, Refonte totale du moteur, interface ressemblant fortement de FIFA World Cup, possibilité d’intégrer votre joueur pro avec plus d’options ou encore système de transfert revu ont été programmés pour nous permettre d’apprécier (enfin) et à sa juste valeur ce mode. Maintenant, nous espérons que ce n’est pas que poudre aux yeux et sommes d’ailleurs assez inquiets sur la qualité de ce mode.

    Même si, nous nous répétons, nous n’avons pas encore touché ce mode, nous serions très déçu de le voir bugger alors que nous avons énormément demandé pour y jouer (et pourquoi pas le débugger).

    Pour fifa 18 si vous cherchez des crédits fifa voici un site http://www.stat-foot.fr/credits-fifa-18/

    Pour d'autres adresses autour de Fifa Ultimate Team, suivre les prochains article sur FIFA 18