Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2016

fut story fin

 

Les sentiers de la Gloire
J’ai passé en tout et pour tout (j’adore cette expression complètemet inutile) 8 saisons en tant qu’entraîneur-joueur au Clermont Foot dans fifa 17 avec des fortunes diverses.

Une première saison difficile blotti dans le ventre mou du classement suivie par des places de 5ème, 3ème et 2ème… pour finalement décrocher le titre ultime et soulever Hexagaol, le trophé de fut 17 dans cette catégorie, pour ma dernière saison à la tête du club. Le fait d’arme marquant de mon parcours au sein du Clermont Foot : une finale de Ligue des Champions épique qui a failli me plonger dans une profonde dépression face à une armada du real madrid constituée à grands coups de crédits fifa 17 pas chers ...

Finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes contre le Real Madrid de Mourinho et CR7… Je mène 3-0 au bout d’une demi-heure de jeu et je me vois déjà soulever la coupe aux grandes oreilles fut 17 devant les ultras clermontois sur la place de Jaude et là… c’est le drâme. Je prends un but avant la mi-temps et ensuite tout s’enchaîne jusqu’à ce quatrième but d’Higuain dans les arrêts de jeu du temps réglementaire qui vient crucifier mon doux rêve européen… Je crois que j’ai pleuré tous mes crédits fifa...


Les joueurs phare de mon aventure clermontoise que je vous recommande : Papadopoulos (DC), Frimpong (MDC) et Vamouti (BU, joueur créé) que j’ai eu le pot de récupérer en agents libres, Yildrim (BU monté à 83), Elkeson (MOC) et Soumah (MG). Seul joueur un peu flambant que j’ai réussi à prendre dans mes filets histoire de vendre deux, trois maillots à la boutique, le petit Kevin Gameiro.

C’est avec le sentiment du devoir accompli, après avoir ramené le titre de Champion de Ligue 1 en Auvergne, que je décide finalemnt d’aller voguer vers d’autres cieux afin de remporter le seul titre qui manque encore à mon palmarès : cette satanée Ligue des Champions…

La prochaine fois Tonton Laroisse vous narrera la suite de son aventure en tant que Manager dans les deux clubs les plus prestigieux de la Ligue 1.

 

15:53 | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.